Publié le par webmaster | Laisser un commentaire

Des nouvelles de Fabien

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais chaque semaine au local, Fabien (ou le membre de son équipe qui fait la livraison) dépose un papier contenant le détail des paniers ainsi que les actualités de la ferme, et ça c’est nouveau ! (et sympa !)

Le papier n’étant pas bien grand, et les amapiens étant parfois pressés ou pris dans diverses conversations, on s’est dit que ce serait sympa de laisser ces infos sur le blog également, à disposition de tous. Alors voici :

« Le printemps est déjà bien en place avec quelques belles journées ensoleillées, mais les nuits restent fraiches.

Les serres avancent bien, il nous reste à les bâcher et à monter l’irrigation.

Nous réinstallons en ce moment une fraiseraie de 3000 pieds, plus de 10 planches de 50 m de fraises avec 3 variétés différentes: charlotte, cijosée et ciflorette. De belles récoltes sont à venir.

Et enfin, les choux de début d’été sont plantés, je croise les doigts pour que les petits garçons naissent dans les choux comme le prévoit le dicton (nous en avons planté 4000, je mets toutes les chances de mon côté). »

       
Publié dans Non classé | 2 commentaires

Une histoire de pâtes

J’espère que vous avez pris le temps de goûter les salades de pâtes qui vous attendaient hier au local ! En toute honnêteté, elles étaient délicieuses. Un grand merci à Jacqueline, Sabine, Anita et Isabelle. Et mention spéciale à la salade aux algues d’Anita, qui a été l’occasion de goûter de nouvelles saveurs (et quelles saveurs, j’en salive encore !).

p1150732

Mais pourquoi cette dégustation me direz-vous ? Laissez-moi vous raconter la petite histoire qui se cache derrière tout ça…

À l’AG, nous avons eu l’occasion d’écouter l’intervention passionnante de Thomas Lafouasse, de la ferme du même nom. C’est lui qui nous propose un contrat pâtes, vous savez, les « spécialités du petit Lafouasse ». Il cultive son blé (tendre) sur 180 ha, en bio, à Pecqueuse. En 2013, il décide de transformer son blé… en pâtes. Pour cela, il fait appel à la ferme de la Budinerie, qui lui moud ses grains. D’ailleurs, si vous aimez les chiffres, sachez qu’avec une tonne de blé, on fait 800 kg de farine ! (300 kg de farine T110, dite semi-complète, et 500 kg de farine T80, un peu plus raffinée).

Bon, et une fois qu’on a la farine, il reste pas mal d’étapes avant d’obtenir des pâtes, notamment le mélange avec l’eau, et surtout, surtout, le séchage. Le séchoir est un outil indispensable, dont la qualité et la fiabilité sont d’une importance capitale. Je vous passe les heures de réglages et les nombreux essais pour obtenir le séchage parfait… En 2013 donc, la famille Lafouasse investit dans un séchoir, et c’est parti ! C’est quelque temps après que notre contrat pâtes a démarré, avec dégustation en amont. Si certains ont été conquis, d’autres n’ont pas adhéré, trouvant notamment que les pâtes ne se tenaient pas assez à la cuisson.

Lors de l’AG de l’an dernier déjà, Valérie Lafouasse nous avait mis dans la confidence : le fameux séchoir, c’était lui le responsable de ce petit souci. Malgré les réglages, malgré les heures à tenter de peaufiner le processus. Mais changer de séchoir, ce n’est pas une chose qui se fait simplement. Alors il a fallu quelques années, et beaucoup d’efforts, mais ça y est, le séchoir défaillant a pu être remplacé par un autre, qui répond parfaitement aux attentes et aux exigences de Thomas et de son équipe. Et maintenant, il peut même faire des fusilli, ces petites pâtes en forme de tire-bouchon, qui tiennent super bien à la cuisson !

Thomas nous a gentiment laissé quelques paquets (des fusilli), pour goûter cette nouvelle mouture. C’est de là qu’est venue l’idée de proposer des salades à la prochaine distribution, pour en faire profiter tout le monde. Pour ma part, j’avoue ne pas avoir été conquise lors de la toute première dégustation. Mais là, c’est VRAIMENT une autre histoire ! Ces pâtes sont tout simplement succulentes. Bien évidemment, il est toujours incontournable de bien respecter les indications du paquet pour la cuisson, car le blé tendre est délicat et mérite d’être chouchouté, gage d’une cuisson parfaite et d’un goût subtile.

Bravo à la famille Lafouasse pour sa ténacité (ça valait le coup !)… et son talent J

Pour en savoir plus, une visite du laboratoire est organisée le samedi 22 avril (le matin) à la ferme (à Pecqueuse). Et sinon, les nouveaux contrats vont bientôt arriver, guettez-les !

Pour information, la ferme cultive également des légumes bio et propose une vente à la ferme tous les vendredis de 17 h à 19 h, bon à savoir pour compléter nos paniers hebdomadaires de façon locale ! Quelquechose me dit que d’autres surprises de la famille Lafouasse nous attendent, je vous en reparlerai…

 
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Joyeux anniversaire !

On en parlait depuis plusieurs mois : l’amap allait fêter ses 5 ans, notre fête annuelle allait donc avoir un goût tout particulier ! Il fallait être à la hauteur. Mais après le concours de soupes, le concours de quiches… qu’allait-on bien pouvoir « inventer » ?

L’idée est finalement venue d’un petit garçon de 8 ans invité par Jacqueline à la réunion de préparation. Il avait l’air motivé, cela aurait été dommage de ne pas lui laisser la parole : « Et si on faisait un concours où les gens doivent faire un joli plat ? » Ah mais oui, bonne idée ! « Ah et aussi, on pourrait faire un quizz pour faire deviner des fruits et des légumes » Ah mais oui, re-bonne idée !

Et de fil en aiguille, le « programme » de notre soirée est devenu clair, limpide, et plutôt très attrayant. Le petit garçon en question a facilement trouvé une complice de son âge pour nous organiser un petit quizz rigolo (et pas toujours si facile que ça !).

Et c’est le samedi 4 mars que nous avons découvert avec plaisir (des yeux, puis des papilles, un sans faute !) les plats des participants. Que d’imagination ! Une bien jolie table. Mais les photos parlent d’elles-mêmes : jugez plutôt*: amap-artist-poisson amap-artist-quiche-tete amap-artist-roses amap-artist-soleil amap-artist-train amap-artist-bonhomme amap-artist-coccinelles amap-artist-oeufs amap-artist-paon

D’autres plats préparés par chacun étaient également au menu, ainsi que des fromages gentiment offerts par le crémier de Bullion. Merci à lui !

Quant au quizz ? Simon et Meïline ont été PARFAITS, comme s’ils avaient fait cela toute leur vie, de vrais animateurs en herbe ! Et beaucoup de plaisir pour eux, et pour le public. Ils ont reçu en remerciement des chocolats offerts par la boulangerie de Bonnelles.

amap-artist-meiline-simonamap-artist-meiline-simon-stephane-animateur amap-artist-meiline-simon-stephane

Cette année, l’animation a été prise en charge avec brio par SIXEKID, le duo formé par Thomas et Stéphane** que nous remercions chaleureusement pour leur dynamisme et leur sympathie. Ils ont été parfaits, et leur blind-test chansons/séries/films a donné lieu à pas mal d’éclats de rire et de « Mince, c’est quoi ? Mais si, je connais pourtant !!! » Un vrai succès ! Les gagnants ont reçu du thé et des infusions de Herbiotea (en vente à l’amap).

amap-artist-danseurs-julie-enfants-jacqueline amap-artist-buffet-ja amap-artist-table-enfants

Joyeux 5 ans aux Paniers de Noncienne, mon petit doigt me dit que les enfants ont encore plein de bonnes idées sous leur chapeau, alors vivement l’année prochaine !


* Dites-nous en commentaire : pour quel plat auriez-vous voté, vous ? Je vous dirai la semaine prochaine qui a remporté le plus de voix 😉

** Vous cherchez quelqu’un pour animer votre soirée ? Contactez-les au 06 03 16 08 02 (ils sont tout près, à Rochefort) !

 
Publié dans Non classé | 2 commentaires

L’oignon fait la force !

Bonjour à toutes et à tous !
Que diriez-vous de quelques idées pour utiliser vos oignons ?
Pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’en mettre à toutes les sauces, il arrive un moment où on se retrouve avec une quantité suffisante pour en faire l’ingrédient principal d’un plat…
Cette fois-ci, je ne vous propose rien…, ce sont plutôt nos chers distributeurs de cette semaine qui vous proposent ces idées :
  • une tarte à l’oignon, dit Jérôme ! Les oignons coupés en tout petits, poêlés sans trop de coloration pour qu’ils se camouflent dans l’appareil à quiche, et ainsi vos enfant (ou réfractaires des oignons) n’y voient que du feu… Pensez à mettre peu d’appareil à quiche (oeuf, lait, crème, sel, poivre), car c’est une tarte que nous faisons !
  • une soupe à l’oignon, dit Stéphanie ! Et surtout, pensez à la gratiner quelques minutes aux four avec de l’emmenthal, miam !
  • une pissaladière, dit Sabine ! Oignons colorés à la cuisson, anchoix, olives noires… et la base : la pâte à pain à l’huile d’olives !
 Avec tout ça, j’en ai l’eau à la bouche !
 Bonne semaine à vous tous,
Séverine
Publié dans Non classé | Un commentaire

Recette de la semaine ! (topinambours)

Hello chers Amapiens !!!
Cette semaine, je vous propose une recette de topinambours, réalisée par Josiane :
• Pelez puis lavez les topinambours.
• Coupez-les en rondelles et poêlez-les à feu moyen dans un peu d’huile d’olive, pendant 10 min.
• Ajoutez une lichette de miel, quelques graines et si vous avez, quelques algues.
C’est prêt !
Servez avec deux œufs à la poêle et vous voici avec un plat parfaitement équilibré !
Merci Josiane pour ce partage, et bonne semaine à tous !
Séverine
Publié dans Non classé | Un commentaire

Open’soup chez Fabien Bordier

Dimanche 16 octobre 2016 avait lieu la première Open’soup proposée par Fabien.

Nous devions venir avec nos bottes et notre épluche légumes. Un peu intrigués par la proposition nous nous sommes retrouvés vers 11h dans la ferme de la grand-mère de Fabien avec des participants ( pas loin de 100) des diverses AMAP de notre producteur de légumes.

Les bottes n’ont pas été utiles car le soleil nous attendait à Corrancez.p1014425p1014421-1

Un questionnaire nous a été remis par Fabien et nous sommes partis en petits groupes pour un parcours de plus d’une heure dans les champs et serres de Fabien. Une sorte de rallye -légumes où chacun utilisait ses compétences pour répondre en s’amusant aux questions (pas toujours faciles) qui ont emaillé notre balade. Bien sûr il ne fallait pas oublié de ramasser aussi quelques légumes qui viendraient donner du goût à notre soupe.

De retour à la ferme chacun a vite épluché quelques légumes qui sont allés rejoindre les pommes de terre et carottes en train de cuire dans deux grandes lessiveuses.

p1014437p1014466

Un peu plus loin sous le grand préau, un décor bien agréable nous attendait : des bottes de foin, des potimarrons, des nids plein d’oeufs.

Fabien et toute sa famille, Coline et Lison (sa femme et sa fille) mais aussi son père et ses beaux-parents nous ont accueillis avec chaleur.

Au menu : apéro, soupe “à tout” (très bonne – certains en ont pris 4 assiettes), omelette aux pommes de terre (délicieuse) et tarte aux pommes (de son copain, Julien le boulanger de Bullion).

Puis Fabien tout en donnant les réponses aux questions nous a parlé de son amour pour son métier et de son implication dans le maraichage et l’aviculture bio.

p1014443

Une occasion pour tous de discuter avec d’autres amapiens, d’échanger des idées et de mieux connaître notre producteur au grand coeur.

Pour toute participation à cette journée super sympa il avait mis une urne pour recueillir les dons pour l’association Les nez rouges de Chartres.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

En vacances aussi on mange local (et bon !)

Bonjour chers amapiens !!!

Pendant mes vacances, conformément au stéréotype du petit Français, j’ai recherché les meilleurs produits régionaux. Nous partons ici en Catalogne !

  1. Dans cette terre rouge de schiste, on peut trouver une très bonne huile d’olives : celle du Moulin Saint Pierre. Cette huile est bio car ils ont planté une variété spécifique d’oliviers. les olives ont alors la peau épaisse, ce qui leur permet de mieux se défendre des agressions extérieures : www.moulin-saint-pierre.com

Petit rappel : en Catalogne, « l’aïoli » se monte seulement avec de l’aïl et de l’huile. Mais surtout, sacrilège, n’appelez pas « aïoli » une simple mayonnaise fortement aillée !! pas d’œuf, c’est trop facile ! On vous permettra seulement de vous aider à tenir l’aïoli par un trait de citron ou une lichette de moutarde.

  1. Côté mer, à la criée de Port Vendres, vous trouverez un petit supermarché de produits de la mer. Là, le fameux anchois décliné sous toutes ses formes, et notamment « l’anchois mariné », même si aucun ne surpasse ceux de ma tante… Vous y verrez également des piscines contenant toutes sortes de poissons vivants à la vente : homards, murènes, crabes,…

Si vous planifiez quelques vacances dans le coin, surtout allez à Collioure pendant le week-end du 15 août. Après avoir barboté sur une plage de galets, vous verrez un meeting aérien avec la patrouille de France et un magnifique feu d’artifice. Bref, vous vivrez une très très belle journée !

  1. Les rousquilles, vous les préférez avec ou sans trou ? Moi, je les préfère sans ! Et les meilleures que je n’aie jamais mangées sont celles de la pâtisserie Touron d’Arles Sur Tech. La recette secrète est un héritage familial.

Après cette belle évasion, je vous souhaite une très bonne semaine et n’hésitez pas à nous faire part également de vos bonnes adresses !!

Bonne semaine,

Séverine

 
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Salade d’Ofeli (Ferme de Lafouasse)

La recette de la semaine nous est proposée par Valérie, de la ferme de Lafouasse. Faisant partie des chanceux qui ont pu la déguster lors de le dernière assemblée générale, je ne peux que vivement vous la conseiller !

Du bio, du frais, du local, et de la couleur grâce aux fleurs de ciboulette (vous saviez, vous, que ces fleurs étaient comestibles et succulentes ?)… la magie opère, forcément 😉

Cliquez sur le lien et le pdf s’ouvrira: recette Ofeli_ferme Lafouasse

Merci Valérie pour ce partage !

 
Publié dans Recettes | Laisser un commentaire

Gratin de blettes entières

Les blettes, je l’avoue, c’est un peu la corvée. Parce qu’il faut éplucher les côtes (le blanc). Parce que ça fait des fils dans tous les sens. Parce que ça colle aux doigts et qu’on ne voit pas où on a déjà épluché. C’est PENIBLE. La seule « parade » que j’ai trouvée, c’est de les éplucher le plus rapidement possible, quand elles sont encore bien fraîches et donc bien fermes (mais ce n’est pas toujours facile à mettre en oeuvre, on est d’accord). Si quelqu’un connaît une façon rapide et efficace de se débarrasser de cette étape peu réjouissante, je suis preneuse !

Donc après avoir pesté comme un putois en épluchant les blettes, voici la recette que j’ai enfin pu réaliser, et comme c’est tout simple et que ça permet d’utiliser les blettes en entier (et que les enfants ont tout mangé, ce qui ne gâche rien), je vous la propose cette semaine:

GRATIN DE BLETTES

Ingrédients

  • des blettes (quantité du panier entier)
  • un petit bol d’une céréale cuite (millet ici)
  • un morceau de talon de jambon blanc (ou des tranches) (facultatif)
  • un peu de béchamel
  • du fromage râpé (emmental, comté, parmesan…)
  • un peu de chapelure

Préparation

  • Faire « tomber » les feuilles de blettes à feu doux à la casserole en couvrant (environ 10 minutes), sans matière grasse.
  • Faire cuire à l’eau bouillante salée les côtes de blettes (le blanc) en petits tronçons environ 15 minutes.
  • Préchauffer le four à 180 °C.
  • Mixer les feuilles de blettes cuites avec le talon de jambon (cela évite les réflexions agréables du style « ah mais ça fait des fiiiiils !!! C’est pas BON !!! »). Mélanger avec la céréale cuite.
  • Disposer le mélange au fond d’un plat à gratin, recouvrir des côtes de blettes.
  • Naper d’un peu de béchamel, parsemer de fromage râpé et de chapelure.
  • Enfourner pour 20 minutes environ, que le dessus soit bien doré.

Pardon pour les quantités un peu approximatives, j’ai fait « à la louche », sans mesurer exactement. C’est donc « à votre convenance » comme on dit 🙂

 
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Avec les feuilles de blettes

Avant, nous n’utilisions pas les feuilles de blettes… et c’était bien dommage. Car depuis quelques années, nous avons découvert qu’on pouvait les utiliser très facilement, comme des feuilles d’épinards en fait (sauf qu’elles sont un peu moins terreuses, ce qui ne gâche rien quand on en a une bonne quantité à laver 😉

Souvenez-vous, je vous faisais déjà l’éloge des feuilles de blettes dans cette recette.

Aujourd’hui, je vous propose une recette plus traditionnelle et tellement simple et rapide qu’il serait dommage de s’en priver. Ajoutez à cela qu’elle peut être réalisée en grande partie par les enfants, et vous comprendrez pourquoi elle a tout bon !

Feuilletés au chèvre et feuilles de blettes (pour 6 petits feuilletés)

  • une pâte feuilletée
  • des feuilles de blettes (j’ai mis tout ce qu’il y avait dans notre panier de l’amap)
  • une bûche de chèvre
  1. Laver les feuilles de blettes, les essorer puis les mettre à cuire à feu doux (pas besoin de matière grasse) quelques minutes à couvert pour les faire « tomber ».
  2. Préchauffer le four à 180° C.
  3. Mixer rapidement les feuilles (facultatif, mais plus facile à manger pour les enfants ;).
  4. Découper la bûche en rondelles de 1 cm d’épaisseur environ.
  5. Etaler la pâte feuilletée, la découper en 6 parts (comme une tarte). Disposer sur chaque part des rondelles de bûches de chèvre et des feuilles de blettes. Refermer chaque feuilleté en ramenant les coins vers le centre. (A noter que la bûche de chèvre étant déjà assez salée, je n’ai pas ajouté de sel dans la préparation.)
  6. Cuire au four 20 minutes environ, badigeonné éventuellement de jaune d’oeuf pour faire dorer.

C’est simple, efficace, parfait pour un dîner léger accompagné de salade verte !

 
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire